Actu

Vu sur le web

Quels congés et dons de jours après le décès d'un proche?

Source : informations.handicap.fr - Le 10 octobre 2018

Du privé au public, les dispositions diffèrent au sujet des jours de congés accordés en cas de disparition d'un proche, notamment d'un enfant. Voici ce que dit le droit, qui ne prévoyait pas jusqu'alors de don de jours après un décès.

Commentaire OCIRP :

"... Tout salarié bénéficie d'un congé spécifique en cas de décès d'un membre de sa famille, sans condition d'ancienneté. Pour le décès d'un enfant, le salarié bénéficie d'un minimum de 5 jours, une durée qui peut être allongée dans la convention collective ou bien par un accord d'entreprise. Lors du décès de l'époux(se), du concubin, du père ou de la mère, du beau-père ou de la belle-mère ou bien du frère ou de la soeur, la durée minimum est de trois jours. A chaque cas de figure, les conventions collectives ou les accords d'entreprise peuvent allonger la durée et éventuellement prévoir d'autres congés pour les décès des autres membres de la famille..."

Partager cette actualité
Haut de page