Actu

Vu sur le web

Pension de réversion du conjoint d'un travailleur indépendant

Source : www.boursorama.com - Le 25 novembre 2020

Au décès d'un travailleur indépendant, son conjoint ou ex-conjoint peut bénéficier, sous certaines conditions, d'une fraction de la retraite de base et de la retraite complémentaire que percevait le défunt, ou qu'il aurait pu percevoir s'il est décédé avant de prendre sa retraite.

Commentaire OCIRP :

"Le partenaire de pacs survivant et le concubin survivant d'un travailleur indépendant n'ont pas droit à cette prestation.

La pension de réversion est ouverte à l'époux ou ex-époux survivant à partir de 55 ans. Ses ressources annuelles ne doivent pas dépasser un plafond, fixé en 2020 à 21 112 € s'il vit seul et à 33 779,20 € s'il vit en couple. A quelques exceptions près, toutes les ressources du conjoint survivant ou de son ménage (revenus professionnels, allocations de chômage, pensions de retraite...) sont prises en compte pour apprécier le respect de ces plafonds. Toutefois, un abattement de 30% est appliqué sur ses revenus professionnels.

Si le défunt a été marié plusieurs fois, la pension de réversion peut être accordée non seulement à son conjoint survivant, mais également à ses ex-conjoints. Peu importe que ses derniers se soient remariés ou qu'ils vivent à nouveau en couple. La pension de réversion est alors répartie entre le conjoint et le ou les ex-conjoints du défunt proportionnellement à la durée de chaque mariage..."

Partager cette actualité
Haut de page