Actu

Vu sur le web

Les start-up vont-elles révolutionner le marché de la mort ?

Source : www.happyend.life - Le 19 février 2020

Des start-up se lancent sur le marché de la mort. Contribuent-elles pour autant à un changement des pratiques et de notre rapport à la mort ?

Commentaire OCIRP :

"... On dénombre 612 000 décès en France en 2019. Un chiffre en constante évolution, selon les dernières données de l’INSEE. Sans surprise, le marché français de la mort se porte comme un charme. Dans sa dernière étude axée sur l’année 2018, le cabinet Xerfi l’évalue à 2,25 milliards d’euros.

Autant d’argent ne pouvait qu’attirer l’attention de nouveaux investisseurs et entrepreneurs. Depuis une dizaine d’années, nombre de « start-up », s’intéressent au marché juteux de la mort. Testaments en ligne, accompagnement des familles, obsèques « au juste prix », et même dispersion de cendres dans l’espace… les possibilités sont rapidement devenues nombreuses pour tout proche endeuillé. En France, les entreprises les plus connues s’appellent Testamento, Advitam, Simplifia ou encore Elicci..."

Partager cette actualité
Haut de page