Actu

Vu sur le web

Les soignants restent frileux face au droit au "bien mourir"

Source : www.gazette-sante-social.fr - Le 3 décembre 2018

Le Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie a évalué la pratique de la sédation profonde et continue jusqu’au décès instaurée par la loi Claeys-Leonetti.

Commentaire OCIRP :

"Malgré des résultats concernant trop peu d’établissements et services, la tendance sur deux ans montre une mauvaise appropriation du dispositif par les professionnels de santé. Le flirt entre SPCJD et euthanasie pose problème. Au même moment, la Société française d'accompagnement et de soins palliatifs affirme l’engagement des équipes de soins palliatifs dans la mise en œuvre des pratiques sédatives..."

"Sous la houlette du professeur René Robert, réanimateur et vice-président du comité d’orientation scientifique du CNSPFV, les quatorze membres du groupe de travail ont identifié « sept paradoxes qui compliquent l’installation de la SPCJD »."

Partager cette actualité
Haut de page