Actu

Vu sur le web

Bonnes feuilles : « La main de l’innocent »

Source : theconversation.com - Le 1 septembre 2020

Comment dire la mort, parler de l’inconcevable ? Éléments de réponse du côté de Rimbaud, Hugo, Ionesco.

Commentaire OCIRP :

"... En français, un enfant qui a perdu ses parents, ou l’un d’eux, est orphelin. Mais on a souvent remarqué que la langue française, comme beaucoup de langues (mais pas en sanskrit, semble-t-il) n’a pas de mots pour désigner un parent qui a perdu son enfant..."

Partager cette actualité
Haut de page