Numéro vert : 0 800 49 46 27 (appel gratuit depuis un poste fixe)

L'éthique de Dialogue & Solidarité

Lire la version originale de l'article

Pictogramme Facile à lire et à comprendre

Ce texte est rédigé dans le respect de la méthode « Facile à lire et à comprendre », permettant une accessibilité à l’information pour tous. Il a été adapté en FALC par l’atelier « Facile à lire et à comprendre » de l’association des Papillons Blancs de Dunkerque. Pour plus d’informations sur la méthode visitez le site web d'Inclusion Europe.

Les espaces Dialogue et Solidarité sont des lieux d’accueil pour les personnes en deuil de leur conjoint ou de leur partenaire.
Ces lieux d’accueil proposent une écoute sans juger.
Les personnes en deuil peuvent s’exprimer en toute confiance, leurs paroles sont confidentielles.

Ces lieux d’accueil ne sont pas religieux.
Ils proposent des groupes d’accompagnement et de soutien animés par des bénévoles formés et par des professionnels de l’écoute.

Ces lieux d'accueil respectent les principes suivants :

  • Écouter sans juger.
  • Garder les informations entendues secrètes.
  • Garantir la bonne entente et le partage entre les personnes du groupe.

Permettre aux personnes de parler librement.
Se respecter.

Pour faire partie d’un groupe de parole, une personne doit d’abord passer un ou plusieurs entretiens avec les animatrices.

La personne doit ensuite lire le règlement de fonctionnement du groupe.

L’engagement dans un groupe de parole dure 1 an. 
Ensuite, si la personne le souhaite, elle peut demander aux animatrices de participer au groupe 1 an de plus.

Les réunions du groupe ont lieu 1 fois par mois, à des jours et des horaires planifiés à l’avance.

Une réunion dure 2 heures.

Par respect pour le groupe, les personnes s’engagent à être à l’heure à chaque réunion.

Les personnes s’engagent à participer régulièrement aux réunions.
En cas d’empêchement, il faut prévenir en appelant le numéro gratuit national 0 800 49 46 27.

Avant de partir d’une réunion de groupe, chaque personne doit prévenir l’animatrice.

Chaque personne doit parler pour elle même et non pas pour les autres.

Si une personne a un problème et qu’elle ne souhaite pas parler de ce problème en groupe, il est possible de demander un rendez-vous avec l’animatrice.

Les animatrices font attention à ce qu’aucune personne ne juge les autres. 
Toutes les conversations du groupe sont confidentielles et elles ne doivent pas être racontées à des personnes qui ne font pas partie du groupe.

Les personnes ne sont pas obligées de parler si elles ne le veulent pas.
Les personnes peuvent parler de tout et même des difficultés de fonctionnement du groupe ou de relation avec les autres personnes du groupe.

Voir tous les articles "Facile à lire et à comprendre"

Haut de page