Numéro vert : 0 800 49 46 27 (appel gratuit depuis un poste fixe)

Le veuvage : briser le silence

Lire la version originale de l'article

Pictogramme Facile à lire et à comprendre

Ce texte est rédigé dans le respect de la méthode « Facile à lire et à comprendre », permettant une accessibilité à l’information pour tous. Il a été adapté en FALC par l’atelier « Facile à lire et à comprendre » de l’association des Papillons Blancs de Dunkerque. Pour plus d’informations sur la méthode visitez le site web d'Inclusion Europe.

Le veuvage, c’est quand une personne perd son conjoint.   

La mort d’un conjoint est un moment très douloureux.

Un conjoint est :

  • un mari
  • un compagnon
  • un partenaire de Pacs (pacte civil de solidarité).

La mort est la fin de la vie. 
C’est un moment très difficile à passer.

Après un deuil :

  • nous sommes plus fragiles
  • nos relations avec les autres changent.

Cela veut dire qu’il est difficile de parler de la mort.

La société a changé son regard sur la mort.
Maintenant, la mort est un sujet tabou.
On a du mal à parler de la mort.

Dans notre société, les personnes en deuil :

  • sont souvent mises à l’écart
  • se retrouvent souvent très seules
  • ont du mal à parler de leur tristesse.

La personne en deuil se met à l’écart.
Elle s’isole encore plus.

La personne en deuil :

  • doit parler de son expérience du deuil,
  • de ce qu’elle ressent et de ce qu’elle vit
  • doit rencontrer d’autres veuves et veufs
  • pour sortir de cet isolement.

L’entourage peut aider la personne en deuil mais ce n’est pas toujours suffisant.

L’association « Dialogue et Solidarité » propose une aide aux veuves et aux veufs.
Elle organise des groupes de parole.

Les groupes de parole peuvent aider les personnes en deuil :

  • à sortir du silence
  • à aller mieux.
 

Le veuvage, c’est quand une personne perd son conjoint.   

Le veuvage est un bouleversement.
Il remet en cause chacun des moments de la vie.

Malgré la douleur, la personne veuve doit continuer à :

  • s’occuper de ses enfants et les aider à vivre sans leur parent décédé
  • travailler
  • aimer
  • voir ses amis
  • parler de ces émotions
  • voir sa famille…

La personne souffre moralement
mais elle peut aussi avoir des difficultés financières.
Les revenus peuvent beaucoup diminuer.

Par exemple, avec la pension de réversion,
la personne veuve a la moitié de la retraite de son conjoint décédé.
Une pension de réversion est une somme d’argent
donnée à la personne veuve.
C’est une partie de la retraite du conjoint décédé.

La personne veuve doit réorganiser sa vie.

Elle se retrouve face :

  • à l’absence, car la personne n’est plus là
  • au manque, car la personne décédée manque
  • au passé, car elle se souvient de tout ce qu’elle a vécu
    avec son conjoint.

La  solitude s’installe
et la personne veuve s’isole.
Les conséquences peuvent être graves.

Pour aller mieux,
la personne en deuil peut participer à un groupe de parole.

L’association « Dialogue et solidarité »
propose aux veuves et veufs :

  • une écoute
  • un accompagnement.

La personne en deuil peut :

  • parler
  • écouter
  • se sentir écoutée.

Le but est d’aider la personne veuve à sortir de son silence
pour lui éviter la dépression.

L’association peut conseiller à la personne en deuil
de prendre contact avec des structures spécialisées.

Par exemple, des structures spécialisées sont :

  • des structures sociales
  • des associations
  • des hôpitaux…

Ci-dessous, vous trouverez un document interactif.
Pour avoir des informations,
vous devez passer la souris sur les textes et chiffres.
Vous pouvez aussi cliquer sur « lire la transcription ».

Pour recopier ce document interactif
dans un dossier ou sur un autre site internet,
il faut demander l’autorisation à l’association « Dialogue et solidarité ».

Si vous voulez recopier le document interactif,
vous pouvez mettre le code Thinglink.

Une veuve ou un veuf précoce est une personne
qui perd son conjoint alors qu’elle est encore jeune.
Les veufs précoces sont des personnes veuves
avant l’âge de 55 ans.

En France, il y a environ 500 000 veuves et veufs précoces.

Les personnes veuves précoces sont surtout des femmes.
La moitié des veuves précoces ont encore des enfants à élever.

On pense qu’on est veuf quand on est âgé
mais beaucoup de personnes sont veuves avant 55 ans.

La vie à deux est brisée car le veuvage précoce est :

  • inattendu
  • brutal.

Le veuvage a beaucoup de conséquences, comme :

  • des difficultés financières
  • des problèmes affectifs
  • des problèmes familiaux…

Les veuves et les veufs ont beaucoup de difficultés pour :

  • garder la même attitude au travail
  • continuer de vivre avec leurs proches.

Voir tous les articles "Facile à lire et à comprendre"

Haut de page