Actualité

dialogueetsolidarite.fr toujours plus accessible

Dialogue & Solidarité propose de nouvelles rubriques sur le deuil et le veuvage traduites en Facile à lire et à comprendre.

Lancé en 2015, le nouveau site web de Dialogue & Solidarité a placé l'accessibilité numérique au coeur de ses préoccupations. Les personnes en situation de handicap, tout comme celles qui ne sont pas habituées à consulter de l'information en ligne, ne sont plus mises à l'écart.

Le respect des normes et recommandations internationales permettent notamment aux lecteurs de dialogueetsolidarite.fr :

  • de grossir ou réduire la taille de la police,
  • d'augmenter le niveau de contraste,
  • de lire des vidéos disposant de sous-titres et d'une transcription textuelle,
  • ou de consulter des infographies pourvues d'une description et d'une transcription textuelle

Pour en savoir plus sur l'accessibilité du site web dialogueetsolidarite.fr, consulter la page Aide et accessibilité.

Facile à lire et à comprendre (FALC)

Si ces dispositifs techniques et éditoriaux favorisent une meilleure accessibilité, ils ne permettent pas aux personnes en situation de défience intellectuelle, aux personnes illétrées ou encore à celles dont le français n'est pas la langue maternelle, d'accéder pleinement aux contenus fondamentaux de Dialogue & Solidarité dédiés au deuil et au veuvage. C'est pourquoi de nouvelles rubriques ont été traduites en Facile à lire et à comprendre par l'atelier FALC de l'association Les papillons blancs de Dunkerque*.

Consulter les nouvelles rubriques en Facile à lire et à comprendre

vidéo

OCIRP / Association Les papillons blancs de Dunkerque et sa région

Plan sur Émilie Beele, responsable de l’atelier de traduction face aux participants de cet atelier

« Donc, vous vous souvenez, il y avait énormément de mots compliqués, comme, ne serait-ce que sommaire. Un sommaire, certains d'entre vous savaient ce que c'était, d'autres non.

« Le "Facile à lire et à comprendre", c'est une méthode de traduction de documents, d'écriture de documents, qui permet de rendre l'information accessible à tous. Et notamment aux personnes déficientes intellectuelles. J'encadre un groupe de sept personnes déficientes intellectuelles »

Plan sur l’atelier d’ESAT où travaillent des salariés

« qui sont des travailleurs d'ESAT, qui ont été formées au "Facile à lire" et qui participent aux ateliers de correction et de relecture. »

Plan sur Nadia, Freddy, Ahmed, traducteurs en Facile à lire, Plan sur Nadia qui parle

« Je viens le mardi, ici, à l'atelier "Facile à lire", et on est payé. »

Plan sur Nadia, Freddy, Ahmed, traducteurs en Facile à lire, Plan sur Freddy qui parle

« En fait, c'est intéressant à faire et c'est intéressant pour nous. Pour notre... Pour notre vie. C'est pour mieux comprendre. »

Plan sur Émilie Beele, responsable de l’atelier de traduction

« Les principales règles sont assez logiques finalement. »

Plan sur des documents traduits

« C'est d'utiliser des mots qui soient simples. »

Plan sur Émilie Beele, responsable de l’atelier de traduction face aux participants de cet atelier

« Si on utilise des mots compliqués, on les explique dans la phrase qui suit. »

Plan sur Nadia, Freddy, Ahmed, traducteurs en Facile à lire, Plan sur Nadia qui parle

« Quand c'est des mots assez compliqués, on corrige les choses qu'on ne comprend pas. »

Plan sur Émilie Beele, responsable de l’atelier de traduction face aux participants de cet atelier

« On a des demandes qui viennent de partout en France puisque »

Plan sur un article de journal parlant de l’atelier facile à lire

« si l'on en croit l'UNAPEI, nous sommes le seul atelier de traduction. »

Voix off d’Émilie Beele, avec des photos de parcs nationaux

« Ça peut être des agences de santé, des parcs nationaux, »

Plan Ahmed, traducteur du Facile à lire

« nous travaillons, bien sûr, pour des associations comme la nôtre qui accueillent des personnes handicapées. »

Plan sur Émilie Beele, responsable de l’atelier de traduction

« Et, on travaille également beaucoup pour des structures touristiques et culturelles, »

Plan sur Émilie Condette, chargée des expositions in situ, FRAC

« L'art contemporain, pour le comprendre, on a besoin de certaines clés, et l'idée du parcours le FRAC Facile, »

Plan sur le document réalisé et sur différentes créations exposées au FRAC

« menée avec l'association des Papillons blancs, c'était un moyen de pouvoir permettre à chacun de pouvoir comprendre les œuvres du FRAC. »

Plan sur Nadia, Freddy, Ahmed, traducteurs en Facile à lire, Plan sur Freddy qui parle

« De comprendre quelque chose, c'était pas possible. » 

Plan sur l’exposition

« Alors qu'avec le document que nous, on a fait pour le FRAC, c'est déjà plus simple. »

Plan sur Émilie Condette, chargée des expositions in situ, FRAC

« L'information n'est pas perdue, n'est pas amoindrie »

Plan sur Émilie Beele, responsable de l’atelier de traduction face aux participants de cet atelier

« C'est pas un document pour les personnes handicapées. Pour les enfants, les personnes âgées, les personnes malvoyantes, ça a aussi un intérêt. » 

Plan sur Pascal Duytsche, Président des Papillons blancs de Dunkerque

« Comprendre son environnement, c'est aussi pour les personnes, la possibilité d'être acteur, »

Plan sur Emilie Beele, responsable de l’atelier de traduction face aux participants de cet atelier, en voix off Pascal Duytsche

« de faire des choix de leur propre initiative. »

Plan sur Nadia, Freddy, Ahmed, traducteurs en Facile à lire, Plan sur Freddy qui parle

« Ça nous apprend mieux à être autonomes, comme ça. Parce qu'autrement on a toujours besoin de quelqu'un pour... pour nous expliquer le document, alors que là, non. » 

Plan sur Anne Monnier, administratrice Papillons blancs

« C'est indispensable pour qu'ils aient accès à l'information, et donc pouvoir se former, pouvoir faire des choix, »

Plan sur Nadia, Freddy, Ahmed, traducteurs en Facile à lire

« pouvoir occuper une place entière dans la société. »

Fin de la vidéo

Les rubriques en FALC se caratérisent également par l'utilisation d'une taille de police plus grande et de pictogrammes créés spécialement pour renforcer la compréhension du texte.

Créée par l'OCIRP, l'association Dialogue & Solidarité poursuit l'engagement majeur de ses fondateurs : accompagner et aider les veuves et les veufs, quelque soit leur situation.

* Lauréat 2014 du prix OCIRP Handicap dans la catégorie Citoyenneté.

Partager cette actualité

En savoir + sur le veuvage et le deuil

Pour mieux comprendre le deuil et le veuvage, vous pouvez aussi consulter nos rubriques :

Haut de page