Actu

Vu sur le web

Soins funéraires pour les séropositifs : y a-t-il vraiment des risques ? 

Source : www.liberation.fr - Le 1 septembre 2017

Des thanatopracteurs s’insurgent contre la fin de l’interdiction des soins de conservation pour les porteurs du VIH, du VHC et du VHB. En cause: des possibilités de contamination pour les professionnels.

Commentaire OCIRP :

"Depuis une trentaine d’années, il n’y a aucun cas documenté de contamination au VIH», rappelle d’abord Enzo Poultreniez de l’association Aides. L’argument avancé par les opposants à la levée de cette interdiction est l’idée selon laquelle c’est la prohibition des soins de conservation qui a permis de prévenir des cas de séroconversion. C’est cependant omettre qu’en France, – comme le rappellent des associations dans un courrier récent ainsi que les dernières données de l’Inserm, 25 000 personnes vivent avec une séropositivité qui n’a pas été diagnostiquée et qu’environ 60% des nouvelles contaminations viennent de personnes non diagnostiquées."

Partager cette actualité
Haut de page